L’informatique dans les nuages est sur toutes les lèvres. Les particuliers l’utilisent tous les jours sans même le savoir. Les éditeurs y voient un nouvel eldorado. Les entreprises l’envisagent comme complément à leur infrastructure interne. L’État y consacre une partie de son grand emprunt. Qu’en est-il des collectivités territoriales ? Seraient-elles les oubliées du cloud computing ?